Une seconde période de feu pour décrocher le trophée
Face à notre plus fidèle rival nous avons du prendre notre mal en patience pour convertir notre domination. Après un seul petit but dans la première partie de rencontre, nos guerriers sont remontés sur le terrain plus motivés que jamais pour inscrire six nouveaux buts et nous assurer ce deuxième triomphe en Coupe de Luxembourg.
©FC Differdange 03 Futsal

Cette troisième apparition en finale pour le FC Differdange et le Racing Futsal, la première qui les voit s'opposer, est lancée avec la possession pour les tenants du titre, les rouges de Differdange. Il ne faut pas attendre plus de trente secondes pour voir Noé Pardo décrocher la première frappe de la partie, le cuir est dévié en corner par André Silva, à défaut de trouver la faille nous allons obtenir un important nombre de corners. Les premières minutes voient le Racing mettre également Xot à l'épreuve, mais au fur et à mesure que le temps passe la domination rouge va être de plus en plus visible. Nous sommes trop approximatifs devant la cage adverse et les tentatives successives de Rafael Bocum (2x 3'), Fred (4'), Paulinho (2x 4' et 3x 6'), Teka (7'), Ruben Reis (7' et 11'), Djo (8'), Davide Chalmandrier (11') et Osvaldo Moreno (11') manquent le cadre si elles ne sont pas bloquées ou déviées en corner par l'arrière-garde du Racing. Un élément des blancs nous pose pas mal de soucis, un visage connu : Porfyrio, robuste derrière et dangereux sur les contres.


Malgré notre monopolisation du ballon nous ne parvenons pas à trouver la solution alors que la première partie de la première période s'achève. Par moment le Racing joue avec le feu, comme à la 13ème lorsque Daniel Garrido manque son dribble face au dernier homme en blanc... devant la cage laissée vide par André Silva désaxé. Quelques instants plus tard c'est au tour de Xot d'avoir un coup de chaud, alors avancé de son but il voit le dégagement d'André Silva passer tout près de la barre. Une poignée de secondes plus tard notre portier gagne son duel avec Anilton Varela en déviant la balle en corner. A la quatorzième minute il va lancer parfaitement Teka dans la profondeur, André Silva interprète mal la trajectoire du cuir qui lui passe au dessus de la tête pour finir dans les pieds de Teka, seul face au but vide, 1 à 0. Ce but ne nous suffit pas et nous continuons nos offensives : Teka (14'), Noé Pardo (15') et Osvaldo Moreno (15') échouent une nouvelle fois. A la 16ème Djo, dernier homme, sort vainqueur d'un duel avec Porfyrio, notre ancien joueur va lui-même botter le corner pour son capitaine Filipe Maia, la frappe manque le cadre. Le Racing n'a pas dit son dernier mot et à moins de quatre minutes de la pause, Admir Agovic oblige Xot à s'élancer et envoyer le cuir en corner. Le corner est mal exploité et Fred Torres parvient à récupérer le cuir pour partir en contre, notre pivot va voir sa tentative être également repoussée in-extremis par le portier adverse. L'égalisation est toute proche moins d'une minute plus tard, la sortie de Xot dans les pieds d'un joueur adverse est finalement interceptée par un joueur du Racing, Robinho est parfaitement resté attentif pour repousser le cuir à même la ligne. Il reste un peu moins de deux minutes et l'arbitre nous signale que le Racing vient de commettre sa cinquième faute de la période. Les dernières minutes se poursuivent avec cette recherche du second but, mais Rafael Bocum (19' et 20') et Ruben Reis ne sont pas plus efficaces. La dernière occasion chaude est pour le Racing, Anilton Varela se défait de Ruben Reis sur l'aile droite avant d'échouer sur Xot.

©FC Differdange 03 Futsal

La pause a donné l'opportunité à Bruno Amaral de remobiliser ses troupes et après une vingtaine de secondes de jeu Fred Torres part à l'assaut sur le coté gauche avant de manquer le second poteau. La première minute de jeu arrive à son terme et André Silva va commettre une nouvelle erreur fatale, en sortant balle au pied de sa cage il se fait voler le cuir par Djo, 2 à 0. Le Racing continue à jouer sur ses points forts, être à la fois rugueux dans les duels et vicieux afin de récupérer l'une ou l'autre faute, le début de la seconde période est assez tendu, normal pour une finale. Le ballon passe d'un but à l'autre et la 24ème minute nous enchainons trois occasions en l'espace quelques secondes, mais Fred Torres et Ruben Reis restent muets, sur la relance c'est une nouvelle fois à Xot de se montrer infranchissable. Rafael Bocum est impliqué dans deux nouvelles actions infructueuses, il manque le cadre après avoir infiltré l'axe et quelques secondes plus tard il lance Teka pour la même réussite, la contre-attaque du Racing voit Alex Silva tenter à son tour une infiltration, le résultat sera le même. Le dernier quart d'heure est entamé, Teka récupère le cuir sur l'aile droite pour trouver Rafael Bocum au second poteau, 3 à 0. Avant d'entrer dans les dix dernières minutes Osvaldo Moreno et Robinho vont parfaitement combiner une une-deux pour le 4 à 0, le Racing ne parvient plus à suivre le rythme que nous lui avons imposé et commencé logiquement à lâcher. Les blancs ne peuvent plus se cacher et doivent réduire à tout prix le score, Admir Agovic va régulièrement prendre la place d'André Silva pour un Power-Play. En supériorité numérique nous allons reculer et laisser la possession à notre adversaire. A la 33ème minute le Racing va tenter de profiter d'un coup franc bien placé, mais Rafael Bocum est bien attentif et repousse le cuir depuis la ligne de but. Nous sommes sur le point d'entrer dans les cinq ultimes minutes de la partie, le Racing est aux abords de la cage de Xot... la balle finit dans les main de notre portier qui dégage tout droit dans le but vide, 5 à 0. Malgré une avance considérable, nous ne lâchons rien : nous voulons garder notre cage inviolée et alourdir une fois encore la marque. Une nouvelle longue relance de Xot finit dans les pieds de Ruben Reis, notre ailier remet dans l'axe pour Paulinho qui participe à son tour à la fête, 6 à 0, 37ème. Le dernier but arrive à tout juste une minute du coup de sifflet final, Ruben Reis s'illustre sur l'aile gauche avant de trouver la faille, 7 à 0, le score n'évoluera plus durant cette dernière minute de jeu.

©FC Differdange 03 Futsal

Après une domination où la réussite nous a manqué, nous avons augmenté le rythme en seconde période et le résultat est sans appel. Nous décrochons une seconde victoire en finale de Coupe de Luxembourg et devenons la première formation à défendre son trophée. Nous sommes fiers d'avoir pu célébrer cette victoire devant nos fidèles supporters.

Une dernière fois : ici c'est diff !

Partager cet article
Tags
Produits populaires
MAILLOT SUPPORTER 21/22 - ROUGE à partir de25 € plus d'informations
MAILLOT SUPPORTER 21/22 - Noir à partir de25 € plus d'informations
Echarpe à partir de8 € plus d'informations
Plus de produits
Palmarès
1
Division Nationale
Champion
2
Ligue 1
Champion
2
Coupe de Luxembourg
Vainqueur
partenaires principaux
partenaires majeurs
partenaires officiels
Retrouvez nous